Images de la délégation Burkinabé à La Maison de l'Afrique

La Maison de l'Afrique a accueilli ce 21 Mai 2018 à 16h00, une délégation officielle du Burkina Faso qui séjourne à Nantes du 18/05/2018 au 22/05/2018. Composée de 28 personnes, ce groupe de sportifs et d'officiels est venu participer au Tournoi international U17 de football de Rezé.

Dirigée par un représentant du Ministère des Sports et des Loisirs du Burkina Faso, et du Secrétaire Général de la Fédération Burkinabé de football, la délégation Burkinabé a été reçue à la Maison de l'Afrique par Alfred Ngambou et son équipe. Une occasion pour visiter ce lieu qui a été inauguré il y a quelques mois pour  faire la promotion de la culture africaine dans les Pays de La Loire.

Vendredi 18 janvier à Paris, les congolais de Brazzaville vont manifester devant la Banque Lazard. En effet selon les organisateurs de ce sit-in, la banque dirigée par Mathieu Pigasse, neveu de Jean-Paul Pigasse, conseiller à la communication de DSN et patron du quotidien Les Dépêches de Brazzaville, va prêter ses services au Congo dans le cadre de ses négociations avec le FMI.

A lire: La banque Lazard au chevet du Congo

Manifestation prévue ce vendredi 19 janvier de 13h à 17h devant la banque Lazard , 25 rue de courcelles Paris 8. M° St Philippe Du Roule

 

 

Le présent rapport est un compte rendu sur les Droits de l’Homme et la démocratie au Congo Brazzaville. Il ne prétend pas à l’exhaustivité, mais il répertorie les principales violations des libertés constatées durant l’année 2017. Il montre la collusion entre la Maison des Journalistes du Congo, l’UPF et le régime de Brazzaville.

Au cours de l’année 2017, comme de nombreuses ONG qui luttent pour la démocratie et les droits de Droit de l’Homme, nos équipes ainsi que nos partenaires ont mené avec beaucoup de courage une enquête à ce sujet au Congo Brazzaville. Des investigations qui nous ont permis de recueillir des informations nécessaires, afin de mener une vaste campagne nationale et internationale de sensibilisation et de mobilisation sur la question de l’Etat de Droit en République du Congo.

Il est à souligner les conditions ignobles de détention du journaliste Ghys Fortuné DOMBÉ BEMBA, sans accès à des toilettes, ni lumière naturelle.

Pour lire le rapport: http://www.sassoufit.org/

ENTRETIEN. Malgré la répression de Joseph Kabila, les populations ne lâcheront rien, dit en substance Thierry Nlandu, professeur à l'université de Kinshasa et membre du comité laïque de coordination.

La tension est montée d'un cran en République démocratique du Congo (RDC) après la répression, dans le sang, dimanche, d'une manifestation organisée à l'appel du comité laïque de coordination, une structure informelle liée à l'Église catholique. Le processus électoral, piloté par une commission critiquée de toutes parts, n'inspire pas confiance, au point d'épaissir le doute autour du respect du calendrier publié, sur fond de contestation, en novembre 2017, prévoyant la tenue des élections présidentielle et législatives le 23 décembre 2018, après plusieurs reports. Dans l'entretien qu'il nous a accordé, le professeur Thierry Nlandu dresse un premier bilan de cette marche et affirme que la pression ne sera pas relâchée, dans un contexte où le président Joseph Kabila, qui n'est pas autorisé à se porter candidat après l'expiration de son second et dernier mandat en décembre 2016, use de subterfuges et de manœuvres dilatoires pour jouer les prolongations le plus longtemps possible.

Pour en savoir plus: http://afrique.lepoint.fr/

Grâce à son projet intitulé «projet de viabilisation de féminisation et de professionnalisation du football féminin au Cameroun», elle a devancé une américaine et une chinoise en lice pour ce prix.

C’est une information relayée dans l’édition du 3 janvier 2018 du quotidien Le Jour. L’analyste et consultante sportive camerounaise Ghislaine Bebom vient de remporter au Pays Bas, le prix d’Excellence du leadership féminin sportif. Elle était en compétition pour la première place avec une américaine et une chinoise. Elle les a devancées grâce à son projet sportif de 27 pages. Elle l’a intitulé «projet de viabilisation de féminisation et de professionnalisation du football féminin au Cameroun». Le slogan dudit projet est «gagnons du terrain». Le 1er janvier 2018 elle a donc reçu son trophée à Amsterdam, aux Pays bas. «On va monter en puissance dans les autres pays. A dire qu’on a jeté ce projet dans la poubelle ici dans mon pays. Incroyable aliénation. C’est ça mon pays», a-t-elle réagi.

En savoir plus sur: www.cameroon-info.net