Les congolais de la diaspora engagés dans le combat contre le pouvoir de Brazzaville, mettent en place une nouvelle dynamique pour mieux orienter et coordonner les efforts contre le pouvoir le Brazzaville. Le concert de Roga à Paris le 26 mai dernier a été l'élément déclencheur pour que les activistes congolais prennent conscience de la désorganisation de leur mouvement. 

Ce dimanche 17 juin, la diaspora congolaise s'est réunie à Paris, à l'ordre du jour, la synergie et l'organisation de toutes les forces présentes. "La stratégie de cette réorganisation s'appui sur la concertation, les échanges, les convergences, autour de pôles de compétences qui s'expriment dans la résistance contre le régime de Brazzaville. Désormais, la résistance s'organise à Paris et des démarches vont être menées pour entrer en synergie avec les diasporas du reste du monde", peut-on lire dans le communiqué qui a sanctionné cette journée de travail.

Congo au Féminin, est un projet porté par l'association "Les Etoiles" créée en 2013 par Corinne Marteau, congolaise de Brazzaville. L'association s'est donnée comme mission d'encouragée et d'accompagner les femmes des deux Congo par le biais, de la formation, du coaching et du réseautage, en somme "encourager la femme congolaise à briller peu importe là où elle se trouve" explique à Ziana Tv Emilia Mambissa, responsable de la communication de l'association Les Etoiles.

En 2018, l'association fondée par Corinne Marteau va organiser la 2e édition de sa manifestation "Congo au Féminin". Si le thème de la première édition était "réseau et partage", l'édition 2018, passe au concret en proposant aux participante un séminaire de formation en partenariat avec une grande école de commerce parisienne l'ISCG. "C'est un séminaire sur 2 jours, du 26 au 27 janvier à Paris. Il cible avant tout les femmes congolaises des deux Congo, mais nous restons ouverts à d'autres femmes d'autres nationalités", explique Briali Kinsala, en charge des finances au sein de l'association les Etoiles.

 Contrairement à la première édition dont la participation était gratuite, "pour cette année nous demandons une participation forfaitaire de 10€ pour une journée ou 15€ pour les deux jours..." avance Briarli Kinsala. 

A VOIR: Entretien avec Briali Kinsala et Emilia Mambissa

Informations pratiques: 

Pour tout contact : 0625227726 - Corine Marteau
> Dates: 26-27 janvier 2017
> Lien d’inscription : https://www.weezevent.com/congo-au-feminin
> Coût: 10€ la journée 15€ / les deux journées
> Heures - adresse: 9h à 17h30 au 13 rue de citeaux 75012 Paris à l'école ISCG

 

 

 

 

Le Club Efficience, dirigé par le Dr Elie Nkamgueu depuis 11 ans, se démarque sa magnifique et fulgurante ascension. Cercle de réflexion et d’initiatives économiques, ce «Think tank» and «Do tank» français a été créé en 2008 pour développer des synergies socio-professionnelles. Au travers de ses dîners d’affaires, voyages d’affaires, forum économique ou du parrainage d’entreprises, le Club Efficience tend à fédérer les talents pour une convergence des savoirs-faire.

Partant de ce constat, le Club a initié une réflexion autour de la mise en place d’un fonds d’investissement, ouvert au grand public, aux entreprises, aux institutions et tout particulièrement à la diaspora africaine présente en France et en Europe: Efficience Africa Fund «EAF». Fonds dont l’ambassadeur n’est autre que Manu Dibango.
Au cours de cette superbe soirée, 5 personnalités ont reçu le prix de l’Excellence 2017 dont 2 originaires du Cameroun.

- Mme Naye BATHILY, Responsable Relations avec les partenaires, Banque Mondiale

- Mr Pierre NGAHANE, Préfet de Charente

- Mr Richard NOUNI, DG CFAO Technologies

- Mr Didier ACOUETEY, Fondateur de Africsearch

- Mr Wil AIME, Artiste

Pour en savoir plus sur: www.cameroon-info.net

Aujourd’hui WANA vous emmène à Puteaux dans les Hauts-de-Seine, proches du quartier d’affaires de la Défense, découvrir Ô Petit Club Africain ; un restaurant gastronomique africain simple, convivial et « ouvert sur le monde ». Ô Petit Club Africain est un petit restaurant intimiste et cosy, mais « ô combien » chaleureux qui vous permettra de consommer une cuisine africaine authentique, mais à la fois gastronomique et classe.

Ô Petit Club Africain, le restaurant

Ô Petit Club Africain propose un cadre cosy et chic avec une décoration boisée et épurée où l’on a l’honneur de goûter aux plats authentiques concoctés par le chef Raoul Coly. Des plats authentiques, des saveurs venant du monde entier notamment d’Asie, où le chef a retrouvé des saveurs voisines.

C’est à travers le mélange cosmopolite parisien et de ses nombreux voyages qu’il découvrit de nombreuses épices qui lui permettront d’apporter du volume et du goût à ses plats afin de les rendre uniques.

Pour en savoir plus: https://happyinafrica.com/

Asmaa et Arthur Zomkpande viennent de lancer une page Facebook pour « rassembler la diaspora africaine du Nord-Ouest de la France». Son nom “ Diaspora West Africa ”. « Nous voulons réunir des artistes et des organisateurs d’événements culturels en tout genre : musique, peinture, vidéo, street art… Ainsi que des gérants de discothèques et des DJs », explique Asmaa Zomkpande. « Cela existe déjà en région parisienne mais c’est très fermé pour ceux qui viennent de province comme nous », affirme Arthur Zomkpande.
En attendant d’élargir son réseau musical, Zonko va se produire sur la scène d’un tremplin musical à Angers début janvier, ainsi que dans plusieurs discothèques de l’Ouest et en octobre 2018, il fera un “ live ” pour l’inauguration d’une salle culturelle à La Jubaudière (Maine-et-Loire), la ville où ils résident avec sa femme, Asmaa.