CONGO - B.: DSN fait nommer une fausse pygmée au Conseil National de la Femme

Mme Audrey Zita MITATA, - Photo DR - OCDH

Afrique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Lors de son discours sur l'état de la nation au Parlement réuni en congrès le 29 décembre 2018, DSN a vanté la nomination d’une femme Autochtone au sein du Conseil National de la Femme. Evoquant la mise en place des institutions issues de la nouvelle constitution de 2015, DSN s'est réjoui de l'intégration dans le CNF d'une "compatriote autochtone" (pygmée). C'est l'OCDH qui a dévoilé la supercherie dans un post daté du 14 janvier 2019.

Audrey Zita MITATA, originaire de Sibiti (le fief du premier ministre Clément Mouamba) a été nommée au sein du Conseil national des femmes en qualité d’autochtone pourtant elle n’est pas autochtone mais bien Bantu ! "Nos recherches ont révélé que cette personne est une ancienne collaboratrice de l’ONG Azur développement puis de l’OCDH" assure l'organisation des droits de l'homme.

"Audrey Zita MITATA a trompé les institutions en se servant de la cause des autochtones comme d’une rente. Cette façon de faire fait ombrage à la vraie représentativité Autochtone au sein des institutions" poursuit l'OCDH.

Nous appelons les institutions à sanctionner l’usurpation et à adopter un processus de désignation transparent à travers le RENAPAC (réseau national des populations autochtones du Congo) en conformité avec la loi.