Allemagne: L'abbé Olivier Ndjimbi-Tshiende, quitte sa paroisse de Zomedig pour injures racistes

Europe
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L'abbé Olivier Ndjimbi-Tshiende, 66 ans, prêtre germano-congolais, a décidé de quitter à compter du 1er avril 2018 sa paroisse de Zomedig en Bavière car il ne supportait plus les injures racistes. L'annonce a été faite par le curé lors de la messe du dimanche 28 janvier.  « Le prêtre Olivier Ndjimbi-Tshiende mettra fin au 1er avril à son sacerdoce dans la paroisse de Zornedig » en Bavière, « et occupera de nouvelles fonctions », a confirmé l’Evêché de Munich duquel il dépend.

L'arrivée des migrants en Bavière, porte d'entrée en Allemagne, n'a pas arrangé les relations entre le prêtre et certains paroissiens. Olivier Ndjimbi a indiqué avoir reçu de nombreuses menaces de mort anonymes et fait l’objet d’insultes racistes, souvent publiques, émanant notamment d’élus locaux du parti conservateur CSU, branche bavaroise du mouvement de la chancelière Angela Merkel ( CDU), qui contrôle depuis des décennies cet Etat régional très catholique.

Arrivé dans la paroisse en 2012, le prêtre s’était récemment désolidarisé de prises de position anti-migrants de deux responsables locaux de la CSU.  

Sign up via our free email subscription service to receive notifications when new information is available.