ANTANANARIVO, 8 janvier (Xinhua) -- 29 personnes ont été tuées par le cyclone tropical Ava qui a frappé Madagascar de vendredi à dimanche, a annoncé le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) dans son rapport provisoire publié lundi soir.

22 autres personnes sont portées disparues, 83 023 sont touchées et 17 170 ont été déplacées en urgence, a-t-on appris par la même source.

Par ailleurs, cinq routes nationales ont été coupées, selon le rapport.

Le BNGRC a indiqué également dans ses rapports provisoires que 3 191 hectares de rizières sont totalement inondés à Antananarivo, la capitale malgache, à cause de la pluie diluvienne affectée par Ava.

AVA a frappé la partie orientale de Madagascar vendredi et a quitté le pays dimanche en continuant sa trajectoire vers le sud-est du pays avec une vitesse moyenne de 15km par heure. Fin

Elle est la Française de l’Etat islamique la plus recherchée par les services de renseignements américains. Emilie König, 33 ans, en Syrie depuis 2012, a été arrêtée début décembre par les forces kurdes. Selon une information de RMC confirmée et vérifié par Libération, elle est actuellement détenue dans l’un des camps de réfugiés contrôlés par les unités de protection du peuple kurde, la branche militaire du Parti de l’union démocratique syrien, dans la région d’Hassaké, près de la frontière irakienne.

En savoir plus sur: www.liberation.fr

Une mutinerie dans l’Etat brésilien de Goias, dans le centre-ouest du pays, a fait lundi 1er janvier au moins neuf morts et quatorze blessés, selon des médias brésiliens.

Citant l’administration pénitentiaire, le site d’actualité G1 a indiqué que des affrontements entre prisonniers appartenant à des bandes rivales avaient provoqué à la mi-journée un incendie et la mort de neuf personnes. Quatorze personnes ont également été blessées et 106 prisonniers se sont évadés, selon la même source.

Selon G1, alors que les pompiers maîtrisaient l’incendie, la police militaire a affirmé que 29 fugitifs avaient été capturés et que la situation à la prison de l’Etat de Goias était sous contrôle.


En savoir plus sur: www.lemonde.fr

Sign up via our free email subscription service to receive notifications when new information is available.