La Tanzanie va recenser ses hippopotames et ses crocodiles

Aventure
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La Tanzanie va procéder à un recensement de tous les hippopotames et crocodiles du pays, afin de renforcer ses mesures de protection de la faune sauvage, a déclaré mercredi un haut responsable.

Cette décision survient après plusieurs rapports indiquant que les braconniers s'en prennent maintenant aux animaux pour leurs dents, qui bénéficient d'un marché très lucratif en Asie.

Simon Mduma, directeur général de l'Institut de recherche sur la faune sauvage de Tanzanie, a déclaré dans une interview que le recensement des populations d'hippopotames et de crocodiles se ferait entre juillet et août 2018.

Les fonds nécessaires ont déjà été sollicités, et son institut se lancera dans cette entreprise pendant la saison sèche, a-t-il précisé.

"Malheureusement, l'an dernier, les bailleurs nous ont transmis les fonds alors que la saison sèche était déjà finie. Le recensement a été un échec, dans la mesure où il doit principalement se faire dans des rivières, et implique également des observations aériennes et terrestres", a-t-il déclaré.

Selon M. Mduma, ce chantier devrait durer un mois, et commencera avec les hippopotames et les crocodiles des parcs nationaux et des réserves de chasse du sud de la Tanzanie. Il impliquera la participation d'experts des Parcs nationaux de Tanzanie et de l'Autorité tanzanienne de gestion de la faune sauvage.